Actualités Monbottier.fr,  Nantes,  Prendre soin de ses souliers

Atelier Cirage Chaussures Jefferson&Co

atelier cirage

L’ART DE CIRER SES SOULIERS

Si vous voulez apprendre à cirer vos chaussures, ou mieux FAIRE cirer vos chaussures en dégustant une petite coupe, c’est maintenant!!
Et ça se passe chez JEFFERSON and Co, rue Boileau à Nantes !

Bon… Si vous n’êtes pas sur Nantes, voici quelques petits conseils :

1. Le Cirage

 Les Cuirs lisses

Il faut tout d’abord dépoussiérer ses chaussures sans oublier la trépointe avec une petite brosse, puis les passer à l’éponge humide pour enlever le reste des anciens cirages. Vos souliers sont propres.

Pour le cas ou le cuir serait trop sec, appliquez une crème rénovatrice. Laissez reposer une heure.

Pour les cirer, il est préférable de laisser les embauchoirs en bois naturel non vernis, à l’intérieur, ce qui efface les plis d’aisance.

Déposer un peu de cirage sur une petite brosse ou un chiffon de coton. Ne jamais utiliser de cirage en tube, ni d’incolore … que vous ne vous autoriserez qu’en voyage. Opter pour une cire d’abeilles dans la même teinte que vos chaussures. L’idéal est de les cirer le soir et de laisser sécher. Le lustrage n’en sera que plus facile.

Se munir d’une brosse en crin de cheval assez large ou d’un gant de mouton naturel pour aller et venir par petites touches successives et rapides sur votre chaussure.

La touche finale : à l’aide d’un chiffon de laine, frotter jusqu’à l’obtention d’un brillant sur toute la surface.

Les  Veau  velours et nubuck

Entretien simple, mais régulier. On dépoussière avec une brosse en crêpe pour le nubuck, ou une gomme pour le veau velours. Il faudra également les shampooiner (eau et savon de Marseille) de temps en temps et les laisser sécher sur embauchoirs.

Pensez à imperméabiliser vos chaussures toutes les semaines 🙂

Les  Cuirs Gras

Pour les chaussures plus sport, chasse, il faudra assouplir et imperméabiliser le cuir à l’aide de graisse de phoque.

2. Le Glaçage

 Un bout rapporté ou une claque unie peuvent mériter un glaçage sur le bout.

Afin de bien le réaliser, ce qui est une tâche difficile, il vous faut un chiffon de coton (une manche de chemise usée fera très bien l’affaire) et de l’eau tiède dans le couvercle de la boîte de cirage.

Humidifier légèrement le chiffon à l’eau tiède et appliquer le cirage. L’index travaille en cercle et ne fait qu’effleurer la chaussure. C’est la chaleur créée par les mouvements rapides (d’où l’utilité de l’eau tiède) qui va cristalliser les bouchons de pâte qui permettront d’atteindre le glaçage.

Glacer à plusieurs reprises en alternant les deux pieds, pendant que l’un repose, on soigne l’autre. Il est rare d’obtenir un vrai glaçage au terme de la première séance. Cette opération est une école de patience…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.